Pratiquer une activité physique régulière réduit le risque de décès toutes causes et notamment cardiovasculaire.

Une étude réalisée par l’université de Loughboraugh, au RoyaumeUni s’est intéressée à évaluer le bénéfice sur la mortalité de 63 000 individus répartis en 3 groupes  : un groupe qui pratiquait 300 minutes d’activité physique modérée ou intense au cours du weekend, un groupe qui pratiquait une activité physique plus légère le weekend et un groupe qui pratique du sport tout au long de la semaine.

Ces 3 groupes ont été comparés a un quatrième groupe qui lui ne pratiquait aucune activité physique.
Et bien les 3 groupes n’ont pas montré de différence significative sur la mortalité toutes causes (-30%, -31%, -35%).

C’est par contre sur  la mortalité par cancer que les sportifs réguliers s’en tirent le mieux.

Cette étude nous confirme que pour atteindre les objectifs de l’OMS qui recommande au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée par semaine, ou 75 minutes d’activité intense, une activité physique concentrée sur le week end procure un réel bénéfice santé.

A propos de l'auteur

Médecin, micro-nutritionniste, médecin du sport, je suis passionné par la médecine préventive, la prévention du vieillissement, la longévité et l’étude des comportements santé. Je suis l'auteur du Grand Livre des Secrets de la Longévité, sorti le 29 mai 2018 aux Editions Leduc.s.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.