L’avocat connaît actuellement un fort regain d’intérêt, pour ses nombreux atouts santé tels que ses propriétés antioxydantes -grâce à sa composition en proanthocyanidines – et sa riche composition en fibres alimentaires solubles et insolubles.

Une composition intéressante en matières grasses

Souvent décrié pour sa composition élevée en matière grasse, l’avocat ne possède pas toujours une bonne image auprès du grand public. Mais en réalité, l’intérêt de l’avocat porte sur la nature de ses matières grasses. Sa composition est riche en acides gras monoinsaturés, considérés comme le « bons » gras pour la santé cardiovasculaire. Des études ont démontré que le remplacement d’une partie des matières grasses de l’alimentation par de l’avocat pendant trois semaines pouvait amener une diminution des lipides sanguins.

La composition de l’avocat est également riche en phytostérols. Ces composés ont une structure similaire à celle du cholestérol d’origine animale, mais s’avèrent bénéfiques pour la santé cardiovasculaire car ils réduisent le taux de cholestérol-LDL, le « mauvais » cholestérol.

Une méta-analyse (étude combinant les résultats d’une série d’études qui permet une analyse plus précise grâce à l’augmentation du nombre de cas étudiés)  sur l’avocat, réalisée par une équipe de pharmacologues iraniens, vient de confirmer ses bénéfices multiples, dont l’effet déjà étudié sur la satiété et l’obésité mais aussi de manière plus large sur l’ensemble des composantes du syndrome métabolique.

Pour information, le syndrome métabolique décrit un état qui est considéré comme préfigurant la survenue de plusieurs maladies graves dont le diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires et des accidents vasculaires cérébraux. Il se caractérise par un nombre important de facteurs de risque tels une glycémie élevée, une dyslipidémie, une hypertension et une obésité.

Cette méta-analyse conclue que la consommation d’un avocat par jour, permettrait d’éloigner le risque de diabète et de maladie cardiaque, premières causes de décès dans le monde.

Effets antioxydants et hypolipémiants

Elle confirme que l’avocat est une source remarquable de caroténoïdes, de minéraux, de phénols, de vitamines et d’acides gras, apportant des effets bénéfiques lipidiques, antihypertenseurs, antidiabétiques, anti-obésité, antithrombotiques, anti-athéroscléroseux et cardioprotecteurs.

Selon les études sélectionnées par cette revue de la littérature, les avocats ont les effets les plus fortement bénéfiques sur les profils lipidiques, avec des effets sur le cholestérol LDL, HDL et les triglycérides.

De plus, sa composition en nutriments et en acides gras mono-insaturés contribue à une meilleure satiété et à moins de grignotage durant la journée expliquant son effet anti-obésité.

 

Source : Effects of Avocado (Persea americana) on Metabolic Syndrome: A Comprehensive Systematic Review

A propos de l'auteur

Médecin, micro-nutritionniste, médecin du sport, je suis passionné par la médecine préventive, la prévention du vieillissement, la longévité et l’étude des comportements santé. Je suis l'auteur du Grand Livre des Secrets de la Longévité, sorti le 29 mai 2018 aux Editions Leduc.s.

Articles similaires

2 Réponses

  1. vitoux

    bonjour Pascal, très belle initiative que Déclic Attitude!! well done.
    je pense que les enjeux que tu adresses sont essentiels et méritent bien une caisse de résonance comme Déclic Attitude. Une suggestion en passant, c’est la lecture de l’article sur les bienfaits de l’avocat qui m’y a fait penser, il est toujours intéressant d’étudier un phénomène selon plusieurs angles de vue complémentaires, par exemple dans le cas de l’avocat mentionner le bilan énergétique, hydrique et social très discutable de cette culture.
    je t’embrasse
    Pierdom

    Répondre
    • Pascal Douek

      Merci Pierre Dom pour tes encouragements.
      Oui c’est vrai, le bilan énergétique de l’avocat est riche mais les nouvelles tendances nutritionnelles se tournent plus sur la qualité des aliments et des micronutriments qu’ils contiennent que sur leur seule valeur énergétique.
      Et c’est vrai qu’il y a les également les aspects développement durable ….vaste sujet !!
      Mais c’est une bonne idée et je préparerai un dossier et non un articles sur ces nouvelles approches nutritionnelles.
      Je t’embrasse.
      Pascal

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.