2 nouvelles études suggèrent que la pratique régulière du yoga jouerait un rôle clé sur le ralentissement du vieillissement corporel mais également sur le stress du corps et de l’esprit.

Le processus de vieillissement cellulaire est fortement lié à la présence de maladies comme la dépression, les maladies cardiovasculaires et l’infertilité.

Pour reconnaître ce processus de vieillissement on utilise les biomarqueurs cardinaux du vieillissement cellulaire (altérations de l’ADN, raccourcissement des télomères (cf post du 3 juillet 2017) et le stress oxydatif) mais aussi des biomarqueurs sanguins .

L’inflammation chronique est un processus qui joue également un rôle majeur dans le vieillissement. On parle alors d’inflammation de bas grade, inflammation que l’on retrouve dans de nombreuses maladies comme l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires et la dépression.

Une  première étude  réalisée chez 96 sujets en bonne santé a montré que 12 semaines de yoga et méditation ralentissaient le vieillissement cellulaire.

Le programme qui avait été défini était composé de séances de 90 minutes, 5 jours par semaine pendant 12 semaines. Les séances incluaient des exercices de postures physiques, de respiration et de méditation.

Une amélioration des biomarqueurs du vieillissement

Les chercheurs ont mesuré les biomarqueurs cardinaux et sanguins du vieillissement cellulaire et du stress et ont montré une amélioration de ces 2 catégories de biomarqueurs.

Les résultats de cette étude ont montré que bien que nous ne puissions modifier notre âge biologique, il est possible de ralentir notre vitesse de vieillissement et que le yoga et la méditation sont des moyens qui permettent d’atteindre cet objectif.

Une seconde étude menée chez 38 individus de 35 ans en moyenne a montré qu’une retraite de yoga durant 3 mois permettait de réduire l’inflammation et le stress corporel.
Ces 3 mois de yoga étaient composé d’exercices posturaux, de pratiques de respiration et de méditation en position assise.
Le programme incluait chaque jour 2 heures de méditation et de 1 à 2 heures d’exercice pratiques de mobilisation et 1 heure de psalmodies.
Après ces 3 mois de retraites les niveaux de biomarqueurs protecteurs anti-inflammatoires étaient significativement augmentés,  les biomarqueurs délétères sensiblement réduits et les participants exprimaient une amélioration du sentiment de dépression, d’anxiété et de symptômes physiques.

Ces 2 études sont de nouvelles preuves de l’interaction du yoga avec le processus du vieillissement mais aussi de son impact sur les effets délétères du vieillissement.

Sources :

Impact of Yoga and Meditation on Cellular Aging in Apparently Healthy Individuals: A Prospective, Open-Label Single-Arm Exploratory Study

Yoga, Meditation and Mind-Body Health: Increased BDNF, Cortisol Awakening Response, and Altered Inflammatory Marker Expression after a 3-Month Yoga and Meditation Retreat

A propos de l'auteur

Médecin, micro-nutritionniste, médecin du sport, je suis passionné par la médecine préventive, la prévention du vieillissement, la longévité et l’étude des comportements santé. Je suis l'auteur du Grand Livre des Secrets de la Longévité, sorti le 29 mai 2018 aux Editions Leduc.s.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.