L’impact sur la santé à long terme de différents sports a été évalué sur une large population de sujets de plus de 52 ans.

Ce sont les sports de raquette qui ont montré un risque de décès toutes causes le plus réduit, largement devant la natation, l’aérobic et le cyclisme qui ont également démontré une réduction significative du risque de décès.

Etonnamment, pour la marche ou le football, l’étude n’a pas montré de bénéfice significatif.

En analysant les questionnaires santé portant sur plus de 80.000 participants suivis sur plus de 9 ans, en Finlande, UK, Australie, Autriche, les chercheurs ont évalué les liens entre la durée de vie et le sport éventuellement pratiqué (vélo, natation, aérobic, maintien en forme, gymnastique, danse, fitness, course, jogging, marche, football, rugby, badminton, tennis ou squash).

Les décès toutes causes comme les décès cardiovasculaires (Infarctus, AVC) ont été analysés.

A propos de l'auteur

Médecin, micro-nutritionniste, médecin du sport, je suis passionné par la médecine préventive, la prévention du vieillissement, la longévité et l’étude des comportements santé. Je suis l'auteur du Grand Livre des Secrets de la Longévité, sorti le 29 mai 2018 aux Editions Leduc.s.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.