Nous sommes inégaux face au vieillissement. Mais avec tous les progrès qui ont été réalisés ces dernières années, peut-on savoir si nous vieillissons plus vite ou plus lentement que notre âge ? Peut-on définir notre âge biologique ?

Vous connaissez votre âge chronologique, c’est celui qui est déterminé par votre date de naissance mais connaissez-vous votre âge biologique ? L’âge biologique se mesure sur l’état des fonctions physiologiques : le coeur, les reins, le foie, les poumons, les systèmes métaboliques et immunitaires, la longueur des télomères, etc… Autant on ne peut agir sur notre âge chronologique autant on peut agir sur notre âge biologique en modifiant nos modes de vie et comportements santé.

De nombreux tests existent aujourd’hui pour évaluer notre âge biologique : longueur des télomères, tests ADN, tests sanguins basés sur des marqueurs du vieillissement et également pléthore de quizz à réaliser en ligne. Devant le nombre d’options possibles, une équipe de chercheurs américains s’est penchée sur le sujet et à chercher à évaluer la fiabilité de ces différents tests.

Les mesures physiologiques restent les plus fiables

Pour cela, ils ont réalisés une batterie de tests auprès de 1.000 participants sains d’âge moyen.
Ils ont comparé 11 tests à un ensemble de mesures physiques du vieillissement comme l’équilibre, la force de préhension, la coordination motrice, les limitations physiques, la fonction cognitive, la santé autoévaluée et l’âge facial.

Et finalement, ils concluent qu’il y a une forte variabilité entre chacun de ces tests. Si certains tests illustrent bien l’âge chronologique ce sont surtout les mesures physiologiques (traditionnelles) qui sont les plus représentatives de l’âge biologique. Mais à ce jour aucune mesure n’a encore montré être suffisamment efficace pour évaluer le vieillissement global et être ainsi réalisée dans le cadre d’un bilan de santé.

28 à 61 ans d’âge biologique pour un âge chronologique de 38 ans

Cette étude qui vient d’être publiée dans l’American Journal of Epidemiology est la poursuite du travail déjà réalisé par la même équipe en 2015. Chez des sujets de 38 ans qui ne présentaient aucune pathologie, les chercheurs avaient mesuré des âges biologiques allant de 28 ans à 61 ans ! Les sujets vieillissant le plus rapidement avait un déclin de leur capacité cognitive et de leur force physique plus marqué… et en plus ils paraissaient plus vieux (mesure réalisée en montrant leur photo à un échantillon de personnes devant leur attribuer un âge).

Alors à quoi sert de mesurer l’âge biologique ? Chez des sujets sains, cela permettrait de faire de la prévention. En identifiant les personnes qui vieillissent rapidement et qui auraient une espérance de vie plus faible,  un changement de mode de vie, de nouveaux comportements santé pourraient être initiés…avec l’espoir que l’annonce de l’âge biologique soit un facteur déclenchant pour changer les habitudes. Et avec pour objectif d’abaisser cet âge biologique.

En tout cas, pour l’instant, ne vous précipitez pas chez votre médecin pour demander votre âge biologique. Et en attendant, je vous ai mis ci-dessous quelques liens de quizz sur l’âge biologique …..mais attention, je vous le répète,  ils n’ont aucune fiabilité scientifique….alors si ça vous tente, ne vous privez pas.

A propos de l'auteur

Médecin, micro-nutritionniste, médecin du sport, je suis passionné par la médecine préventive, la prévention du vieillissement, la longévité et l’étude des comportements santé. Je suis l'auteur du Grand Livre des Secrets de la Longévité, sorti le 29 mai 2018 aux Editions Leduc.s.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.