Des tatouages interactifs pour visualiser et suivre l’évolution de nos paramètres biologiques, voilà ce que nous porterons peut-être dans quelques années.

Les objets connectés dans le monde de la santé sont aujourd’hui légion et ne cessent d’offrir de nouveaux outils et de nouvelles possibilités de mesure. Ces outils ou devices nous aident à suivre et enregistrer nos paramètres santé mais aussi nous incitent à modifier nos habitudes de vie et à adopter une attitude plus saine.

Les plus répandus sont les montres trackers qui mesurent votre marche, votre sommeil et pour certains d’entre eux votre fréquence cardiaque. Puis viennent les capteurs de glycémie connectés pour les diabétiques, les tensiomètres connectés pour les hypertendus et les capteurs de la qualité de l’air intérieure ou extérieure pour ceux qui souffrent de maladies respiratoires.

Mais la grande innovation vient d’être mise au point par une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT’s Media Lab) et du Harvard Medical School qui ont développé des encres révolutionnaires à appliquer sur le corps qui sont capables de réagir chimiquement et de changer de couleur selon les modifications internes du métabolisme du corps.

Ces encres utilisent un liquide qui intègre des biocapteurs à la place de l’encre traditionnelle.

Demain un indicateur en temps réel du glucose, du pH et du sodium sanguin ?

Le projet, DermalAbyss, a développé 3 encres qui réagissent chacune à des changements distincts de paramètres santé.

La première encre change de couleur selon le taux de glucose dans le sang, la seconde mesure le pH (acidité) de l’organisme et quant à la 3ème elle détecte le taux de sodium sanguin.

Pour les scientifiques qui ont développé ces encres, la surface du corps humain pourrait devenir une surface interactive qui pourrait transformer et révolutionner la manière de suivre les données de santé.

On image déjà les nombreuses applications de cette découverte, notamment pour les patients diabétiques ou chez les individus qui doivent modifier leur régime alimentaire.

Les chercheurs précisent quand même que le niveau de précision des résultats ne sera pas celui que peut donner une analyse sanguine. Toutefois, les indications instantanées qu’elle donneront permettront d’adapter voire de modifier les comportements.

Avant que ces encres ne puissent être mise à disposition du grand public, de nombreux tests devront encore être réalisés pour évaluer les effets secondaires et la reproductibilité des résultats.

Source : Projet DermalAbyss

A propos de l'auteur

Médecin, micro-nutritionniste, médecin du sport, je suis passionné par la médecine préventive, la prévention du vieillissement, la longévité et l’étude des comportements santé. Je suis l'auteur du Grand Livre des Secrets de la Longévité, sorti le 29 mai 2018 aux Editions Leduc.s.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.