Une journée de stress au travail a des conséquences non négligeables sur le comportement alimentaire lors du diner : compensation en augmentant la quantité d’aliments ingérés et surtout, perte de maîtrise de soi en se ruant sur la malbouffe.

Une étude réalisée par une équipe de psychologues de la Michigan State University (US) s’est intéressée à cette relation entre le stress au travail et l’excès alimentaire lors du diner et a recherché les solutions à mettre en oeuvre pour mieux anticiper et réguler ces comportements délétères .

Et bien c’est le sommeil réparateur dans le cadre d’une bonne nuit de sommeil qui est ressorti comme le facteur permettant de réduire ces comportements.

On savait l’effet pervers de la dette de sommeil sur le stress et l’irritabilité. On connaissait également la relation entre dette de sommeil et obésité. Mais ce qui est intéressant c’est de comprendre et d’expliquer les comportements alimentaires liés au stress.

Les équipes de la Michigan State University ont réalisé 2 études sur 235 participants potentiellement actifs.

La première sur des employés du secteur des nouvelles technologies (125 participants)  avec une charge de travail élevée le matin et une co.

La seconde sur des employés de centres d’appels  (110 participants) souvent stressés le matin face à des clients exigeants.

Dans ces 2 populations le stress au travail matinal avait un impact sur l’humeur pendant la journée puis sur le comportement alimentaire dans la soirée.

Les psychologues ont tenté d’expliquer les comportements alimentaires des participants :

  • s’alimenter est  vécu comme une activité qui soulage et régule l’humeur négative, en générant une sensation de plaisir et de désir.
  •  la malbouffe est la conséquence d’une perte de maîtrise de soi.

Une bonne nuit de sommeil apporte une nouvelle énergie, une bonne humeur, qui permet de mieux faire face au stress au travail et réduit les comportements alimentaires malsain.

A propos de l'auteur

Médecin, micro-nutritionniste, médecin du sport, je suis passionné par la médecine préventive, la prévention du vieillissement, la longévité et l’étude des comportements santé. Je suis l'auteur du Grand Livre des Secrets de la Longévité, sorti le 29 mai 2018 aux Editions Leduc.s.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.