Les scientifiques raffolent des noix. Chaque année, plus de 500 études leurs sont consacrées. Je vous propose de passer en revue les principales vertus santé de ce fruit à coque, riche en bénéfices santé, notamment sur la longévité.

Les noix font partie de la famille des oléagineux. Elles sont riches en matières grasses mais pas n’importe lesquelles. Elles contiennent des acides gras polyinsaturés, les fameux oméga3 qui possèdent un effet anti-inflammatoire et qui nous protègent des maladies chroniques. Et ce n’est pas tout, elles sont riches en fibres, en polyphénols qui ont une action antioxydante et en oligoéléments comme le magnésium et le potassium.

Une étude vient tout juste de sortir dans l’American Journal of Clinical Nutrition, une revue américaine des plus sérieuses.

Les noix , riches en bonnes matières grasses

L’équipe de scientifiques, issue des 5 continents, a suivi 125 000 patients pendant plus de 15 ans, ce qui est considérable. Ils ont analysé la cohorte de patients issus de l’étude PURE, étude qui avait fait sensation en 2017 puisqu’elle remettait en question le dogme des matières grasses nocives pour la santé (lire le Déclic Sucres, matières grasses, ou en est-on sur les principes nutritionnels ?). Cette étude avait démontré qu’une consommation riche en glucides augmentait significativement la mortalité de 28% tandis qu’une consommation riche en matières grasses était associée à une baisse de 23 % du risque de mortalité

Les scientifiques ont comparé 2 groupes, des consommateurs réguliers de noix (plus de 120 grammes par semaine) et des petits ou non consommateurs de noix (moins de 30 grammes par semaine).

La consommation régulière de noix augmente la longévité

Ils ont enregistré les décès survenant dans ces 2 groupes et ils ont constaté que le groupe qui consommait régulièrement des noix, de toutes sortes, avait un risque de mortalité cardiovasculaire réduit de 28% et de mortalité non cardiovasculaire réduit de 18%.

En clair, consommer des noix nous fait vivre plus longtemps !

Les bénéfices sur la longévité ont été observés avec les noix de Grenoble, les plus réputées, mais aussi, les amandes, les noix de cajou, les noisettes et les pistaches. Seules les cacahuètes ont été associées à une mortalité plus élevée. Si vous n’aimez pas les noix de Grenoble, consommez les autres noix, natures et surtout pas salées.

5 à 6 noix par jour

Et pour vous donner des repères, une poignée de 8 noix de Grenoble correspond à 25 grammes. Si vous voulez atteindre les 120 grammes par semaine, ce qui est la dose recommandée pour avoir ces bénéfices,  il vous faudra consommer 5 à 6 noix par jour.

Mais revenons aux bénéfices santé des noix. Que nous disent les nombreuses études publiées chaque année ?

Les  noix améliorent les performances cognitives et protègent les séniors du vieillissement cérébral. (cf Déclic Mangez des noix pour protéger votre cerveau !)

Le cerveau et le microbiote

Elles favorisent également la diversité du microbiote intestinal, essentielle pour maintenir notre tube digestif et notre organisme en bonne santé. Cette diversité assure un rapport positif entre bactéries bénéfiques pour la santé et bactéries pathogènes afin de maintenir notre microbiote en bonne santé.

Et pour convaincre les derniers récalcitrants, sachez qu’en 2019 une étude espagnole a montré que consommer quotidiennement 60 grammes d’un mélange de noix, noisettes et amandes doperait le désir et le plaisir sexuel des hommes.

Désir et plaisir sexuel au top

L’explication résiderait dans la richesse des noix en arginine, nutriments très présents dans le régime méditerranéen, un précurseur de monoxyde d’azote, vasodilatateur connu pour son action sur les corps caverneux. 

A vous de jouer ! Vous pouvez consommer vos noix en salades, en fruit, en gâteau ou avec du yaourt grec et du miel. Il y a plein de façons de se faire plaisir.

Sources

Association of nut intake with risk factors, cardiovascular disease, and mortality in 16 countries from 5 continents: analysis from the Prospective Urban and Rural Epidemiology (PURE) study

Associations of fats and carbohydrate intake with cardiovascular disease and mortality in 18 countries from five continents (PURE): a prospective cohort study

Changes in the gut microbial communities following addition of walnuts to the diet

Effect of Nut Consumption on Erectile and Sexual Function in Healthy Males: A Secondary Outcome Analysis of the FERTINUTS Randomized Controlled Trial

Crédit photo : NordWood Themes on Unsplash

A propos de l'auteur

Médecin, micro-nutritionniste, médecin du sport, je suis passionné par la médecine préventive, la prévention du vieillissement, la longévité et l’étude des comportements santé. Je suis l'auteur du Grand Livre des Secrets de la Longévité, sorti en mai 2018 et des "Nouvelles Clés de la Longévité " sorti en aout 2019 aux Editions Leduc.s.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.